• Appel aux descendants des familles émigrées depuis les Pyrénées jusqu’aux Amériques.Connaître ses racines, découvrir le tracé de l’histoire de sa famille dans les mouvements de la grande histoire de la migration de la fin du XIX°siècle.  Découvrir et rendre compte comment des membres de nos familles ont vécu une migration depuis les Pyrénées vers les Amériques entre les années 1800-1930. Voilà ce que l’ouverture de ce site propose.

    Lire la suite...


  • Pour accéder au site des récits, il est nécessaire d'être adhérent 

    Ellis Island immigration checking pointEllis Island, une toute petite île face à la Statue de la Liberté représentait le premier point d'arrivée obligatoire pour tous les européens candidats à l'immigration arrivant à New-York.

    Lire la suite...


  • De Reygoun à San Francisco. Marie Duchein née Treich

     Une femme simple au destin hors du commun. 

    marie_treich.jpgLa famille Treich était installée à Reygoun, un hameau de Chein-Dessus. Le village de Chein-Dessus se situe aux confins du Comminges et de l'Ariège, dans la vallée de l'Arbas.

    Y vivait aussi, dans une belle maison de l'époque, au creux du grand virage, Henriette, « cousine Henriette » comme l'appelait ma grand-mère.

    Bien après Marie, Henriette avait émigré en Amérique vers 1920, allant rejoindre Jean Sentenac qu'elle épousa à San Francisco.

     

    La suite de ce récit est réservée aux adhérents : Bulletin d'adhésion 

     


  • paquebot La TouraineSylvain  Treich frère de Marie Duchein née Treich, débarqua du paquebot "La Touraine" à Ellis Island, le 29 octobre 1904, à l'âge de 25 ans. 

     Quel était l'état d'esprit de Sylvain pour cette aventure ? je ne le sais pas, mais tout laisse à entendre qu'il n'y mît pas toujours du sien. Arrivé dans la famille de sa soeur , Sylvain se montra plutôt récalcitrant pour les tâches auxquelles Louis et Marie Duchein pouvaient l'employer. Finalement, comme il ne voulait même pas «lisser», c'est-à-dire repasser et travailler dans la "blanchisserie"  de sa soeur, elle lui trouva une place de berger.

    La suite de ce récit est réservée aux adhérents : Bulletin d'adhésion