• Restauration du buste de bronze d' Augustus Saint-Gaudens

    Restauration du buste d'Augustus Saint-Gaudens

    Article de la Dépêche : 

    C'est un retour qui ne va pas passer inaperçu à Saint-Gaudens. Le 11 septembre 1932, Français et Américains ont édifié un buste de bronze en hommage à l'artiste Augustus Saint-Gaudens.

     En 1942, ce dernier a été déboulonné et fondu par les occupants allemands. Le 16 septembre 2017, 85 ans après sa première inauguration, un nouveau buste va être installé en lieu et place de son prédécesseur.

    Ce projet, initié par le maire Jean-Yves Duclos et porté par son adjoint, Yvon Nassiet, se veut ambitieux. «Le square où se trouve le buste va être totalement repensé, explique l'adjoint. Le magnifique mur de marbre va être nettoyé, les deux mats proches des escaliers vont être retirés. Avec les personnages posés sur les escaliers, le square va devenir une vraie attraction, visible depuis la gare». 

    Ces personnages justement ne sont pas des inconnus. Le premier buste était entouré par deux statues de femmes, une pour les États-Unis, à gauche, la seconde pour la France, à droite. Cet équilibre symétrique sera respecté dans le nouveau projet. Les deux majestueuses statues seront remplacées par des illustres (voir photo). 

    Un buste de bronze en hommage à l'artiste Augustus Saint-GaudensÀ gauche toujours les États-Unis, avec en tête de cortège, Augustus Saint-Gaudens, sa femme et son fils. Ils sont suivis par quatre peintres américains disciples d'Augustus, et par sa maîtresse Davida, qui était aussi sa muse. 

    À droite place aux Français, plus précisément aux Commingeois. Menant la troupe, un patou symbole des Pyrénées. Au pied de l'escalier le député Hippolyte Ducos, député et ministre ayant inauguré le premier buste en 1932, avec sa compagne et un landau. Le troisième homme n'est pas encore déterminé. À la quatrième place, un chanteur du Comminges avec son béretUn buste de bronze en hommage à l'artiste Augustus Saint-Gaudens
     et une baguette de pain. La jeune femme est une demoiselle de l'Odéon venue chanter à l'inauguration de 1932. Eugène Azemar, sénateur, à l'origine du circuit du Comminges et Jean Bepmal. Ce dernier, maire de la ville de 1884 à 1921, aura une barbe plus développée lors de la version finale. 

    Yvon Nassiet souhaite créer un lien entre ces «Illustres du Comminges» et le musée dont l'ouverture est prévue l'année suivante : «Nous allons mettre un message pour les touristes qui indiquera «rendez-vous au musée pour en savoir plus».

    Ce projet a été décidé en septembre 2016 lors des journées du patrimoine. La mairie est partenaire avec trois associations qui ont souhaité le retour du buste : les amis d'Augustus Saint-Gaudens, les anciens combattants et le collège Didier Daurat (Daurat to Vermont USA). 

    Le projet total est chiffré à 20 000 €. À la mairie on espère que cette initiative originale et symbolique «attirera les touristes».


    Tags Tags : , , , ,